Logo image
Foto: UBS

Foto: UBS

Économie Contenu du partenaire: UBS

De l'économie de production à l'économie d'impact

Le produit intérieur brut est depuis longtemps considéré comme l'indicateur de la richesse d'une société. Or, on sait aujourd'hui que les facteurs importants ne sont pas reflétés. Il serait plus judicieux de déplacer l'accent de cet indicateur de production étroit vers une base plus large de paramètres socio-économiques.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

De l'économie de production à l'économie d'impact

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

4 Min.  •   • 

L'économie aide à résoudre un problème humain fondamental: comment utiliser au mieux nos ressources limitées pour satisfaire nos désirs illimités? Les ressources disponibles sont mesurables, mais nos souhaits ne connaissent pas de limite. Au cours des 75 dernières années, la science économique s'est concentrée sur la production, voire la production de masse, de biens et de services dans le but premier d'atteindre une croissance économique aussi élevée que possible et d'augmenter ainsi le niveau de vie. Pour savoir si l'objectif de cette économie de production a été atteint, il existe une mesure simple, le produit intérieur brut (PIB). Les économistes, les politiciens, les journalistes et la société se réfèrent régulièrement à ce chiffre, généralement disponible chaque trimestre. Alors que le PIB met l'accent sur la quantité produite, il ignore l'efficacité avec laquelle les produits sont fabriqués et ce que sont les coûts de production à long terme pour la satisfaction des personnes et la santé de la planète.

Au cours des dernières décennies, les problèmes de cette approche sont devenus de plus en plus évidents. La pollution a augmenté, l'écart entre les inégalités sociales s'est creusé dans de nombreux pays et le changement climatique menace notre planète. L'économie de production ne peut donc pas suivre l'évolution des priorités de la société actuelle. L'économie doit évoluer. Le problème fondamental demeure, mais la solution et la mesure doivent prendre en compte les effets à long terme, la biodiversité, l'égalité des chances et d'autres facteurs, afin que les générations futures puissent bénéficier des mêmes avantages matériels et immatériels de notre planète.

Approche globale

Cette évolution de la pensée économique n'a pas pour but de remplacer les mécanismes actuels du marché. Elle tente simplement d'établir une base d'évaluation plus large pour mesurer le succès de ce mécanisme. Le profit comme la croissance économique restent des objectifs essentiels.

Une approche globale de la mesure du succès comprend toutefois deux autres dimensions: d'une part, l'homme et ses besoins, d'autre part, notre planète. Les gens veulent plus que le dernier téléviseur ou le meilleur téléphone portable; ils veulent aussi un accès équitable à un environnement où il fait bon vivre, à l'éducation et aux soins de santé, ainsi qu'un emploi aussi épanouissant que possible. La satisfaction de ces besoins contribue en fin de compte à maximiser la satisfaction et le bien-être.

Intégrer les coûts environnementaux

En outre, la planète Terre doit occuper une place plus centrale. Nous en avons besoin non seulement pour la simple survie, mais aussi pour une vie agréable. Cela signifie que les coûts environnementaux de la production doivent être systématiquement intégrés dans les prix – selon le principe du pollueur-payeur, les dommages causés doivent toujours être réparés par le pollueur ou évités dès le départ grâce au mécanisme des prix. Contrairement à l'économie de production, l'économie d'impact met également davantage l'accent sur l'efficacité afin de minimiser le gaspillage des ressources.

Besoins et avantages économiques

Impact Economy.jpg

Source: UBS

L'évolution, pas la révolution

Le passage à l'économie d'impact prendra du temps et des ressources. Actuellement, il n'y a pas de consensus sur les données à utiliser pour mesurer la réalisation des objectifs environnementaux et sociaux, ni même sur la manière dont ces données doivent être collectées. Les gouvernements et les centres de recherche indépendants doivent collaborer afin de créer une base de données plus transparente, plus précise et plus étendue. Le rôle des gouvernements va gagner en importance dans la collecte et la standardisation de données de qualité.

En outre, le sujet doit être porté par la société au sens large, y compris les acteurs économiques. Les actions des entreprises ont une influence considérable sur les gens, leur parole a du poids au niveau politique. De plus, le potentiel d'innovation entrepreneuriale de la Suisse, combiné à son excellente réputation en tant que site de formation et de recherche, est central pour le développement de l'économie d'impact. Individuellement, nous pouvons investir notre capital de manière ciblée pour y parvenir.

Équité entre les générations

En fin de compte, l'économie d'impact vise également le profit, mais elle propose une approche globale. Elle parvient ainsi non seulement à mesurer et à satisfaire les besoins matériels des gens, mais aussi à répondre à leurs souhaits immatériels – et elle peut en faire la promesse aux générations futures.

Jackie Bauer et Veronica Weisser sont économistes chez UBS & Fellows de l'UBS Sustainability and Impact Institute.

Économie d'impact

Si vous souhaitez en savoir plus sur «The rise of the impact economy», vous pouvez télécharger gratuitement le résumé ou le livre blanc complet. Une vidéo explicative, un groupe de discussion et un podcast sont également disponibles sur la page d'accueil correspondante.

Plus d'informations

Déclaration: Ce contenu a été créé par UBS lui-même dans le cadre du partenariat avec Sustainable Switzerland.

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

Foto: UBS
Management

Placements et transparence climatique: l’approche suisse

Heureux ou riche – qu'est-ce qui aide le plus l'environnement?
Égalité des chances

Heureux ou riche – qu'est-ce qui aide le plus l'environnement?

Photo: UBS

Investir dans la transition vers plus de durabilité – tout ce qui importe

Articles similaires

Cerveau avec motifs géométriques
Économie circulaire

L'intelligence artificielle dans le développement durable: des notions à connaître

Économie régénérative: le «zéro net» va-t-il assez loin?
Changement climatique

Économie régénérative: le «zéro net» va-t-il assez loin?

La crise climatique a depuis longtemps classé la société en de nouveaux groupes. Une petite étude tribale.
Changement climatique

A quelle tribu appartenez-vous?