Logo image
Des données pour protéger le climat

Bureaux de la société Erich Keller AG, fondée en 1951, à Sulgen (TG), où se trouve le siège social depuis 1981. Photo: DP

Économie Contenu du partenaire: Swisscom

Des données pour protéger le climat

Les entreprises n’ont plus d’autre choix que de se pencher sérieusement sur la gestion des émissions. Seules celles qui misent dès maintenant sur la durabilité restent compétitives à long terme. Swisscom soutient les entreprises dans cette voie en leur proposant différentes offres.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

Des données pour protéger le climat

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

7 Min.  •   • 

La durabilité est depuis longtemps un mot-clé qui figure en tête de l’agenda politique en raison du débat sur le climat. En raison de l’évolution du marché de l’énergie en termes de disponibilité et de prix, le sujet gagne encore en importance et préoccupe les habitants de la Suisse. Mais les entreprises sont également confrontées à cette problématique et cherchent des solutions pour réduire les coûts, diminuer leur empreinte écologique et se comporter de manière plus durable sur le marché. La gestion durable est devenue un facteur de compéti-tivité central et va devenir encore plus importante. La numérisation peut largement contri-buer à l’objectif de réduction des émissions de CO2.

Pour que les entreprises puissent prendre des mesures et réduire leurs émissions de CO2, il faut d’abord faire le point sur la situation actuelle. Pour ce faire, elles ont besoin d’un bilan carbone composé de chiffres fiables, car seule une comptabilité carbone permet de formu-ler des objectifs environnementaux et climatiques clairs et d’en déduire des potentiels de réduction. L’entreprise de télécommunications et d’informatique Swisscom poursuit elle-même depuis de nombreuses années des objectifs ambitieux dans le domaine de la protec-tion du climat et dispose d’une longue expérience dans le traitement des données et d’un portefeuille vert dans les technologies de l’information et de la communication (TIC). «Les données sont un élément clé sur la voie de la neutralité climatique», explique Urs Lehner, responsable Business Customers chez Swisscom.

Faisable et précis

Grâce à son engagement en faveur de l’environnement depuis des décennies, Swisscom est aujourd’hui l’entreprise de télécommunications la plus durable au monde. L’objectif interne est d’atteindre la neutralité climatique sur l’ensemble de la chaîne de création de valeur d’ici 2025. De plus, elle veut apporter une contribution positive au CO2 et économiser, avec ses clients, un million de tonnes par an. Pour Lehner, il est clair: «Le secteur des TIC dispose d’un levier important pour réduire les émissions de CO2».

S’appuyant sur ce savoir-faire, Swisscom est en train de mettre en place avec des parte-naires une offre complète de services climatiques pour les clients commerciaux pour les soutenir dans leurs efforts pour améliorer leur bilan climatique. L’offre est modulaire. Il s’appuie sur les compétences de Swisscom dans le domaine des Green ICT et des solutions basées sur les données, comme le travail avec des algorithmes complexes. Le cœur du mo-dèle est la collaboration stratégique avec des partenaires pour l’offre de plates-formes logi-cielles et de conseils climatiques. Lehner ajoute: «Aujourd’hui, les analyses de l’empreinte carbone sont encore largement basées sur des sondages et des modèles. L’analyse de l’empreinte carbone basée sur des données est en revanche fondée sur des faits, donc beau-coup plus précise, et offre une base pour des objectifs mesurables et une mesure récurrente de l’impact des mesures prises».

Dans ses efforts de décarbonisation et de promotion de l’entrepreneuriat durable, Swisscom a déjà pu gagner quelques clients pilotes. En tant qu’entreprises, celles-ci ont pour objectif d’améliorer le relevé de l’empreinte climatique et de faciliter ainsi la fixation d’objectifs ambitieux et la réduction des émissions de CO2. L’un de ces clients pilotes est Erich Keller AG Innenausbau, Design und Technik de Sulgen (TG), qui bénéficie du soutien de Swisscom pour rendre ses émissions de CO2 visibles. En outre, Swisscom, en collaboration avec un partenaire, montre dans le cadre d’un conseil climatique où des économies de CO2 sont possibles dans l’entreprise qui fabrique des postes de travail système pour le négoce bour-sier et des devises, pour les centres de commande, les centres de contrôle et les studios.

Projet pilote réussi

Urs Mauchle, copropriétaire et président du conseil d’administration d’Erich Keller AG, ex-plique les raisons de sa participation au projet pilote par son ADN: «Notre entreprise a mis en place un système de gestion de l’environnement selon la norme ISO 14 001 dès 1997, ce qui en fait l’une des toutes premières menuiseries suisses». La climatisation énergétique-ment efficace des bâtiments est depuis longtemps l’une des activités principales de l’entreprise, qui a déjà collaboré à plusieurs reprises avec Swisscom. «Lorsque Swisscom nous a demandé de participer au projet pilote, nous avons accepté sans hésiter». En effet, malgré son engagement de longue date dans le domaine de la gestion environnementale, l’entreprise n’avait jusqu’à récemment que peu d’expérience ou de compétences en matière de bilan carbone. «Dans ce domaine, nous avons déjà fait un grand pas en avant dans le pro-jet pilote», déclare Urs Mauchle.

En outre, Erich Keller AG a pu établir en trois mois environ un bilan CO2 provisoire 2021 pour un projet de livraison des Swisscom Shops, qui s’est révélé étonnamment bon. En principe, Urs Mauchle souhaite pouvoir suivre une voie simple et pragmatique pour l’établissement du bilan: «Ceci afin de s’assurer que nous utilisons nos ressources en premier lieu pour amé-liorer notre bilan carbone et non pas en premier lieu pour collecter des données». Les don-nées internes et externes ont été saisies et analysées à l’aide d’un outil logiciel. Ce proces-sus s’est avéré simple grâce aux données internes qui étaient déjà disponibles. «En re-vanche, la saisie des données a été plus complexe pour les pièces spéciales commandées une seule fois ou de manière sporadique auprès des fournisseurs», ajoute Mauchle. «C’était et c’est toujours un défi».

Définir la politique CO2

En regardant vers l’avenir, Erich Keller AG veut continuer à développer le bilan CO2 pour en faire une composante fixe du système de gestion et compléter le système de gestion envi-ronnementale existant selon la norme ISO 14 001. «Cela implique la définition d’une poli-tique d’entreprise en matière de CO2 ainsi que son institutionnalisation, par exemple au moyen d’adaptations logicielles du système ERP pour la collecte automatisée des données», comme l’explique Urs Mauchle.

En ce qui concerne le contenu, l’un des prochains ajouts devrait être la saisie et le calcul de l’impact CO2 résultant des trajets domicile-travail des employés. Urs Mauchle résume ainsi les enseignements tirés du projet pilote: «Nous voulons nous améliorer le plus rapidement possible sur le plan conceptuel avec le bilan carbone, de sorte qu’à l’avenir, nous sachions encore plus précisément quels sont les leviers les plus efficaces pour réduire les émissions de CO2. Sur cette base, nous voulons ensuite définir d’autres mesures».

Grâce aux expériences faites avec les clients pilotes, Swisscom a l’intention de lancer ses offres à grande échelle sur le marché et de mettre en place un écosystème avec différents partenaires. L’offre se compose en principe de quatre éléments. Les solutions TIC vertes telles que Work Smart, Internet of Things (IoT) ou Cloud constituent la base de la réduction des émissions de CO2.

Pour établir un bilan climatique, il faut une solution logicielle de soutien sous forme de ser-vice. Il s’ensuit une prestation de conseil pour l’élaboration d’une stratégie climatique du-rable, qui peut en outre être certifiée afin d’attester des efforts consentis. Le quatrième volet concerne l’intégration des données, par exemple pour rendre la mobilité plus durable et améliorer l’efficacité des bâtiments. Une solution sur mesure est ainsi élaborée pour chaque client, qui peut être composée et développée de manière modulaire.

Besoin croissant d’agir

L’évolution géopolitique a sensiblement modifié la situation des entreprises. À cela s’ajoutent des réglementations politiques de plus en plus nombreuses, qui renforcent le be-soin d’agir, mais qui rendent aussi les entreprises plus enclines au changement. De nos jours, personne ne peut éviter de s’intéresser aux thèmes de la durabilité tels que la gestion du CO2 et les économies de CO2, le bilan climatique et la décarbonisation, et de chercher des solutions. Urs Lehner est catégorique à ce sujet: «La question n’est pas de savoir si une entreprise investit dans la durabilité, mais quand elle le fait».

Cette prise de conscience concerne l’ensemble de l’économie, avec toutes les grandes en-treprises et les PME, car la transformation numérique est déjà en cours et ne peut plus être stoppée. Il suffit de quelques mesures dans le domaine de l’intelligence artificielle, des so-lutions IoT ou cloud, associées à des centres de données efficaces sur le plan climatique, pour obtenir des résultats insoupçonnés en matière de réduction de l’empreinte écologique de chaque entreprise en Suisse. Et outre le potentiel d’optimisation, il est souvent possible de tirer des enseignements précieux pour la conception de nouveaux modèles commerciaux.

*Déclaration: Ce contenu est réalisé par la rédaction de Sustainable Switzerland pour le compte du partenaire Swisscom."

Cet article traite des SDG suivants

Les Objectifs de développement durable (ODD) sont 17 objectifs mondiaux de développement durable convenus par les États membres de l'ONU dans l'Agenda 2030. Ils couvrent des thèmes tels que la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire, la santé, l'éducation, l'égalité des sexes, l'eau propre, les énergies renouvelables, la croissance économique durable, les infrastructures, la protection du climat et la protection des océans et de la biodiversité.

8 - Accès à des emplois décents
13 - Lutte contre le changement climatique

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

La contre-proposition à l’IMR booste la comptabilité carbone
Changement climatique

La contre-proposition à l’IMR booste la comptabilité carbone

Image: Swisscom

Plus de données pour moins d’émissions

Photo: Swisscom

«L’IT aide les entreprises à réduire le CO2»

Articles similaires

Des données fiables pour atteindre l’objectif de zéro émission nette de CO2
Management

Des données fiables pour atteindre l’objectif de zéro émission nette de CO2

Photo: Istock
Changement climatique

Responsabilité d’entreprise et informatique: unis pour un avenir durable

Nouveau mode de collecte des données d’émissions
Changement climatique

Nouveau mode de collecte des données d’émissions