Logo image
Image: ABB

Le funiculaire de Sierre-Montana couvre un dénivelé de 930 mètres sur son parcours de 4,2 km. Image: PD

Climat et énergie

Une réalisation innovante dans les Alpes valaisannes

Risques de pénurie et hausse des prix: les entreprises suisses sont inquiètes. L’exemple du funiculaire de Sierre-Montana montre comment l’utilisation bien pensée de technologies éprouvées permet de transporter des passagers et des passagères en économisant l’énergie.

Layer 1 Layer 1

0

Logo image

Une réalisation innovante dans les Alpes valaisannes

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

3 Min.  •   • 

Le but de la Stratégie énergétique 2050 est clair: au­delà de l’abandon progressif de l’énergie nucléaire, la Suisse souhaite développer les énergies renouvelables et accroître l’efficacité énergétique. Cela semble simple, et c’est pourtant souvent un défi technique et financier majeur, y compris pour les transports publics. Les entreprises de transports publics électrifient de plus en plus leurs usines et leurs flottes, mais elles sont également confrontées à une hausse parfois record des coûts de l’énergie en raison du risque de pénurie. La clé est l’efficacité énergétique, car chaque kilowattheure économisé n’a pas besoin d’être produit.

Face à ces défis, le funiculaire de Sierre­Montana (SMC) a adopté deux solutions dans le cadre d’une rénovation complète en 2022: l’énergie solaire et une technologie d’entraînement innovante. Sierre et Crans­Montana font partie des villages suisses les plus ensoleillés. Il est donc logique d’utiliser l’énergie solaire. La rame qui relie les deux villages couvre un dénivelé de 930 m et, avec son parcours de 4,2 km, c’est le plus long funiculaire à ciel ouvert d’Europe.

Cap sur l’efficacité énergétique

Lors de la rénovation du funiculaire, les voies ont été remplacées et de nouveaux wagons ont été achetés. De plus, un système photovoltaïque a également été installé sur la station et un système de stockage de l’énergie a été intégré. «Il était clair que la rénovation devait aussi accroître l’efficacité énergétique de notre funiculaire», déclare Patrick Cretton, directeur du SMC. C’est exactement ce que Frey Stans, société spécialisée dans les systèmes de commande de téléphériques, a accompli avec son partenaire technologique ABB. L’idée: grâce à une technologie intelligente, l’énergie de freinage et l’énergie solaire peuvent être stockées temporairement, ce qui réduit considérablement la consommation électrique sur le réseau.

«Il était clair que la rénovation devait aussi accroître l'efficacité énergétique de notre funiculaire.»

Composants ABB

Les technologies ABB jouent un rôle central dans la mise en œuvre de cette idée. Un puissant moteur de 1’000 kW entraîne le funiculaire avec un convertisseur de fréquence, qui récupère l’énergie de freinage et l’envoie dans l’accumulateur au lieu du réseau. Ces modules de stockage d’énergie performants, optimisés pour les applications de traction, sont fabriqués dans l’usine ABB de Baden et ont une capacité totale de 120 kWh.

Cette solution, associée au système photovoltaïque, permet de stocker temporairement l’énergie de freinage et l’énergie solaire et de l’utiliser pour d’autres trajets du funiculaire. Le courant de l’accumulateur sert surtout à lisser les pics de consommation dans les montées. Le nouveau système permet non seulement une utilisation plus efficace de l’énergie, mais aussi des économies à moyen et long terme: grâce à l’installation solaire, à la récupération de l’énergie de freinage et au stockage de l’énergie, environ la moitié de l’énergie nécessaire peut être autoproduite ou recyclée et utilisée localement lors d’une journée ensoleillée. La solution technique montre que les technologies existantes peuvent aider à atteindre les objectifs climatiques, sans ajouter de soucis financiers.

Déclaration: Ce contenu est réalisé par la rédaction de Sustainable Switzerland pour le compte du partenaire Partner.

Cet article est publié sous

Publicité

Plus d'articles

Installations photovoltaïques
Énergie

S’envoler depuis Belp vers des destinations lointaines grâce à l’énergie solaire

François Maréchal et Jonas Schnidrig
Construction et logement

Une Suisse autonome et neutre en CO₂ serait possible en 2050

E-mobilité ou hydrogène – à qui appartient l'avenir?
Mobilité

E-mobilité ou hydrogène – à qui appartient l'avenir?