Logo image
Beaucoup d'entre nous sont déjà investis de manière plus durable qu'ils ne le pensent

Photo: DP

Économie Contenu du partenaire: UBS

Beaucoup d'entre nous sont déjà investis de manière plus durable qu'ils ne le pensent

Faire fructifier son épargne tout en faisant le bien est une préoccupation de plus en plus forte pour beaucoup de gens. Mais peu sont conscients que cela se produit déjà fréquemment pour la partie souvent la plus importante de la fortune, le capital de prévoyance dans la caisse de pension.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

Beaucoup d'entre nous sont déjà investis de manière plus durable qu'ils ne le pensent

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

4 Min.  •   • 

La plus grande partie de la fortune gagnée par Monsieur et Madame Suisse est habituellement pla-cée dans la caisse de pension. Le compte de prévoyance qui y est géré s'accroît tout au long de la vie active grâce aux cotisations personnelles sous forme de retenues régulières sur le salaire et aux cotisations au moins équivalentes de l'employeur. D'autres apports de contribution jouent égale-ment un rôle décisif dans la constitution du capital: les intérêts et intérêts composés. Ils sont cré-dités en permanence, ce qui est rendu possible par les revenus de placement réalisés.

Un succès de placement décisif

La caisse de pension concernée investit le capital de tous ses assurés sur les marchés des capitaux dans le but d'obtenir un rendement aussi élevé que possible, tout en prenant des risques raison-nables. L'horizon d'investissement à très long terme permet de résister sans dommage à des revers, comme par exemple en 2022. L'effet du rendement obtenu sur la constitution d'un patrimoine est retentissant. Si 100 francs suisses sont rémunérés à 2% par an pendant 40 ans, cela donne au final 221 francs, soit plus du double. Si les intérêts sont calculés à 4%, le montant final s'élève même à 481 francs. Le montant de la pension de vieillesse dépend donc essentiellement du succès des placements. Le succès de la caisse de pension dans ses investissements est donc d'une importance capitale pour chaque assuré.

L'investissement durable en point de mire

Mais comment peut-on promouvoir la durabilité en plus du succès du placement grâce à un inves-tissement ciblé? Cette question fait l'objet d'intenses discussions dans le monde entier au sein des milieux scientifiques, économiques et politiques, mais aussi chez les autorités de régulation res-ponsables de la surveillance des marchés financiers. Comment le comportement d'investissement peut-il soutenir la décarbonation de l'économie? Comment réduire la dépendance aux énergies fossiles et promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables? Comment préserver la biodiversité? Ou, pour faire court: quels sont les comportements d'investissement qui contribuent à laisser à nos enfants une terre où il fait bon vivre ?

Les organes responsables de la gestion des caisses de pension, généralement des conseils de fonda-tion paritaires, s'intéressent également de plus en plus à ces questions. Dans l'ensemble de la Suisse, les actifs des caisses de pension ont désormais dépassé les 1 000 milliards de francs suisses. Un volume qui permet de faire bouger les choses. Bien que la loi fédérale sur la prévoyance pro-fessionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) et les ordonnances y afférentes ne les y obli-gent pas pour l'instant, de nombreuses caisses de pension ont déjà élaboré des stratégies de dura-bilité et intégré divers principes de durabilité dans leurs activités de placement. Et ce, en étant conscientes de leur responsabilité et des besoins croissants des assurés.

Soutien et promotion ciblés

Un état des lieux sérieux crée une situation de départ optimale pour le développement réussi et le suivi ultérieur d'une stratégie de placement durable. Outre le développement conséquent de solutions de placement durables, UBS a donc été l'une des premières banques en Suisse à soutenir et à encourager ces efforts de manière ciblée, il y a six ans déjà, avec «UBS Sustainability Analytics». Grâce à ce service en constante évolution, même les responsables de petites caisses de pension disposent par exemple d'informations transparentes et détaillées sur le profil ESG (environnemen-tal, social et de gouvernance) de leurs placements en actions et en obligations. L'empreinte car-bone des investissements est également mesurée et présentée. Seuls de tels aperçus permettent de prendre des décisions fondées et ciblées dans le cadre de l'aménagement durable des actifs d'une caisse.

L'autorégulation comme solution dynamique

L'été dernier, l'Association suisse des institutions de prévoyance (ASIP) a élaboré un guide ESG dé-taillé à l'intention de ses membres et l'a complété en décembre par des normes de reporting ESG, qui sont entrées en vigueur dès le début 2023. Ces lignes directrices, dans l'esprit d'une autorégu-lation proactive, servent de recommandations et peuvent être améliorées et adaptées en perma-nence, en accord avec les nouvelles connaissances scientifiques et les besoins de la société.

Les personnes qui souhaitent que leur fortune privée soit investie de manière durable peuvent également partir du principe que le capital de prévoyance du deuxième pilier est déjà géré au-jourd'hui ou du moins qu'il le sera à l'avenir, selon des principes de durabilité clairs.

Déclaration: Ce contenu a été créé par UBS lui-même dans le cadre du partenariat avec Sustainable Switzerland.

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

Transparence, coopération et fin de la pensée cloisonnée: la banque durable, une opportunité de croissance stratégique qui inspire l’innovation
Gouvernance

La transformation exige une gouvernance forte et une collaboration efficace

Les assureurs s'engagent pour la durabilité
Gouvernance

Les assureurs s'engagent pour la durabilité

Photo: UBS

Investir dans la transition vers plus de durabilité – tout ce qui importe

Articles similaires

Foto: UBS
Construction et logement

Comment les institutions financières contribuent à un immobilier respectueux de l'environnement

Des objectifs clairs et un dialogue serré pour avancer
Changement climatique

Des objectifs clairs et un dialogue serré pour avancer

Foto: Istock
Management

«Pour agir de façon durable, il faut intégrer une dimension économique»