Logo image
Transparence, coopération et fin de la pensée cloisonnée: la banque durable, une opportunité de croissance stratégique qui inspire l’innovation

Transparenz, Kooperation und Überwinden des Silodenkens: Nachhaltiges Banking bildet eine strategische Wachstumschance und beflügelt Innovationen. Photo: UBS

Économie Contenu du partenaire: UBS

La transformation exige une gouvernance forte et une collaboration efficace

La durabilité n’est pas une mode, mais un facteur de réussite à long terme pour les entreprises. Mais comment s’assurer que les objectifs d’une entreprise sont suivis d’effets? Une gouvernance forte de la durabilité est une condition préalable importante, comme le montre l’exemple d’UBS Suisse.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

La transformation exige une gouvernance forte et une collaboration efficace

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

6 Min.  •   • 

«Nous compensons nos émissions de CO2», écrit fièrement une entreprise. «Nous utilisons uniquement du papier certifié FSC», indique une autre. Alors qu’une troisième annonce: «Nous voulons convertir notre flotte de véhicules à l’électrique d’ici 2025.»

De telles annonces, soulignant l’engagement durable des entreprises, font toujours bon effet. Cependant, même si les mesures nécessaires sont prises en toute bonne foi, elles ne sont souvent pas suffisantes pour apporter une contribution significative au développement durable. En effet, les projets isolés peuvent être affectés par d’autres activités de l’entreprise. Ou rester des coups d’essai isolés. Afin de garantir que les efforts ne soient pas vains, mais mutuellement fructueux, ils doivent s’intégrer dans une stratégie globale et s’appuyer sur une gouvernance forte de la durabilité et sur des objectifs clairement mesurables.

Une culture incarnée

Diverses études montrent que pour devenir effective, la durabilité doit être ancrée au niveau de la direction. Par exemple, le Terra Institute, en coopération avec l’Université des sciences appliquées de Zurich ZHAW, a interrogé plusieurs grandes entreprises suisses sur la durabilité et la responsabilité d’entreprise. Les résultats de l’enquête ne sont pas surprenants, mais très importants: une culture de la durabilité incarnée ne peut réussir que si elle est soutenue par la direction et reflétée dans la stratégie et les valeurs de l’entreprise. Parmi les obstacles possibles, l’étude cite la recherche de succès rapides à court terme.

George Serafeim, professeur à la Harvard Business School, tire des conclusions similaires. Depuis plus d’une décennie, il étudie les effets de la contribution d’une entreprise à la société. Il conseille de considérer les trois dimensions de la durabilité que sont l’environnement, le social et la gouvernance (ESG) comme faisant partie de la stratégie et de l’objectif de l’entreprise, et pas seulement d’un point de vue juridique.

Sabine Magri

«Les experts du «Center of Excellence Sustainability» d’UBS Suisse travaillent ensemble de manière agile pour mettre en oeuvre la stratégie de durabilité dans toutes les unités d’affaires.»

Sabine Magri

responsable opérationnelle (COO) UBS Suisse

Dépasser la pensée cloisonnée

M. Serafeim préconise la mise en place de critères de durabilité contraignants pour l’ensemble de l’entreprise, dans le but d’évaluer les employés et tous les responsables aux différents échelons de direction. En revanche, la pensée cloisonnée, une mentalité qui mène les services de l’entreprise ou les individus à se concentrer uniquement sur leurs propres actions, empêche de créer de la valeur ajoutée pour la société et l’environnement. Pour le chercheur, l’économie et l’écologie ne sont pas contradictoires, mais vont de pair.

La banque durable rassemble les gens et contribue à rendre le monde un peu meilleur. C’est aussi une opportunité de croissance stratégique et un moteur d’innovation qui aide les clients à atteindre leurs propres objectifs de durabilité. UBS veut y apporter une contribution importante en Suisse. Pour atteindre le zéro émission nette d’ici 2050, il faudra au moins 3,5 billions de dollars d’investissements supplémentaires à l’échelle mondiale d’ici 2030. À cette fin, la durabilité doit également croître massivement et rapidement dans le secteur bancaire. La place financière suisse est d’ores et déjà un acteur important, et l’offre des banques suisses ne cesse de se développer.

Chez UBS, en Suisse, la durabilité est l’une des initiatives clés. Toute l’équipe de direction soutient les objectifs communs et chacun les répercute sur son service respectif. Ainsi, elle ne reste pas une initiative isolée. Une partie du succès réside dans l’engagement auprès de la clientèle et l’intégration des besoins du client dans le développement de solutions concrètes. La coordination se fait dans le «Center of Excellence Sustainability » d’UBS Suisse. Les experts du Centre travaillent ensemble de manière agile pour mettre en oeuvre la stratégie de durabilité dans toutes les unités d’affaires. Le Centre fait aussi office de lien entre l’équipe «durabilité » au niveau du groupe, les unités de marché et le développement de produits. Comme les interactions entre les entreprises, l’environnement et la société sont diverses et complexes, cette forme d’organisation s’avère aussi efficace qu’efficiente. «La durabilité fait partie intégrante de notre activité, de notre ADN. C’est pourquoi nous faisons progresser le sujet en Suisse à tous les niveaux, en fonction des besoins de la clientèle et de l’innovation», déclare Sabine Magri, responsable opérationnelle (COO) de la Région Suisse de la banque universelle. Le Centre de compétences suisse s’investit très concrètement dans le quotidien de l’entreprise. Il développe ainsi un plan concret visant à réduire progressivement les émissions de CO2 du portefeuille de crédits afin qu’UBS Suisse puisse apporter sa contribution à l’objectif zéro émission nette. De plus, le Centre soutient le développement de produits durables et de solutions qui permettent aux clients d’atteindre leurs propres objectifs en matière de durabilité. Un exemple en est l’attribution de «Sustainability Linked Loans». Dans ces prêts, une partie du taux d’intérêt est liée aux objectifs de durabilité: si l’entreprise atteint les objectifs, elle bénéficie de taux d’intérêt plus bas.

La transparence, un facteur de réussite

Pour être crédible, il est essentiel de communiquer de manière transparente sur la progression de l’entreprise vers ses objectifs, en s’appuyant sur des critères mesurables et une analyse de données solide. Pour Sabine Magri, «des données pertinentes et parlantes sont une condition essentielle pour la transparence et donc pour la réalisation des objectifs de durabilité.» Elle ajoute: «Le Center of Exellence Sustainability d’UBS Suisse travaille sur ce sujet en étroite collaboration avec les différentes équipes de l’ensemble du Groupe.» Mais une chose est claire: «La coopération est indispensable pour faire avancer durablement les changements», souligne Sabine Magri. C’est pourquoi UBS veut étendre l’écosystème et aider la notion de durabilité à s’imposer au moyen de partenariats. On peut citer en exemple la coopération fructueuse dans le secteur immobilier avec le cabinet de conseil zurichois «pom+», actif dans les domaines de l’immobilier et de la planification organisationnelle. Ensemble, ils ont mis au point un service qui permet aux propriétaires d’immeubles de rapport de calculer les émissions de CO2 et l’intensité énergétique de leurs biens. En quelques clics, l’outil génère un rapport personnalisé qui montre comment réduire les émissions de CO2, exploiter le potentiel énergétique et optimiser les coûts avec les investissements appropriés.

De nouveaux segments de clientèle

La gestion durable apporte une foule d’avantages supplémentaires. Elle réduit les coûts, limite les risques et favorise l’activité. En effet, à condition de bien la mettre en oeuvre, de nouveaux modèles économiques, des produits durables et des employés satisfaits qui savent apprécier de bons processus peuvent ouvrir de nouveaux segments de clientèle.

Déclaration: Ce contenu est réalisé par la rédaction de Sustainable Switzerland pour le compte du partenaire UBS.

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

Photo: UBS

Epargner durablement pour assurer l'avenir

Beaucoup d'entre nous sont déjà investis de manière plus durable qu'ils ne le pensent
Biodiversité

Beaucoup d'entre nous sont déjà investis de manière plus durable qu'ils ne le pensent

Seule la coopération permet d’at
Changement climatique

Seule la coopération permet d’at

Articles similaires

Foto: PD
Reporting

Classements de durabilité pour les PME

Photo: UBS
Reporting

Sustainability Reporting en Suisse: les PME prennent de la vitesse

Photo: SSF
Gouvernance

La gouvernance – la condition préalable à une plus grande durabilité