Logo image
Innover, c’est réfléchir ensemble

Un break en équipe: les ateliers de deux jours et demi ont lieu au printemps et à l’automne au Musée cantonal des Beaux-Arts et au château de Thoune. Photo: DR

Économie Contenu du partenaire: la Mobilière

Innover, c’est réfléchir ensemble

Les idées sont le terreau du développement durable. Mais comment promouvoir une culture de l’innovation au sein d’une entreprise? Et peut-on seulement apprendre à innover? Le Forum Mobilière prépare de nombreuses entreprises et organisations à un avenir où succès économique et durabilité vont de pair.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

Innover, c’est réfléchir ensemble

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

6 Min.  •   • 

La volonté, elle y est. Seulement voilà: le quotidien d’une entreprise laisse rarement la place à la créativité et à l’innovation. Pourtant, il serait si important d’explorer de nouvelles voies, d’aborder l’avenir économique et écologique de manière proactive. «Pénurie de spécialistes, pandémie, changement climatique: face à tous ces défis, il n’est pas étonnant que cadres et collaborateurs se sentent parfois comme un hamster dans sa roue et qu’ils aient peu de temps pour tourner leur regard vers l’avenir», déclare Fabrizio Laneve.

Chef de projet «Innovation sociétale» à la Mobilière, Fabrizio Laneve est responsable du Forum Mobilière, une plateforme d’innovation destinée aux entreprises de taille moyenne et aux ONG. «Dans le cadre de nos ateliers, les participantes et les participants sortent des sentiers battus et développent de nouvelles idées pour préparer leur entreprise, leur organisation, mais aussi pour se préparer eux-mêmes à l’avenir.» Cette approche s’applique tant à des produits, modèles ou services concrets qu’à des processus élaborés sur le plus long terme. L’accent est mis avant tout sur le développement durable des entreprises et organisations. Pour elles, c’est une question de survie. «Souvent, ces visions vont automatiquement de pair avec la notion de durabilité», précise Fabrizio Laneve. L’innovation est toujours le moteur principal. «Au Forum Mobilière, nous partons du principe que l’on peut apprendre à innover. On peut s’entraîner à innover.»

Booster sa créativité

Créé en 2014, le Forum Mobilière fait partie de l’engagement sociétal de l’assureur adossé à une coopérative. La participation est gratuite, hormis les frais de voyage, d’hébergement et de restauration. Chaque atelier axe son contenu sur les besoins de l’entreprise en question, le tout encadré par des spécialistes. En général, les participants forment des équipes de 12 à 16 personnes. «Il est primordial d’atteindre une bonne diversité au sein des équipes, aussi bien du point de vue de l’âge ou du sexe que de la fonction ou du niveau hiérarchique, explique Fabrizio Laneve. Tous ces gens doivent être animés par la volonté de créer quelque chose de nouveau.»

L’éventail des entreprises coachées va de la start-up à l’association caritative, en passant par l’entreprise d’artisanat et la coopérative immobilière. Jusqu’à présent, environ 3000 personnes ont participé à l’un de ces ateliers, d’une durée de deux jours et demi, à Thoune ou à Lausanne, l’édition francophone existant depuis 2020. L’une de ces personnes est Esther Güdel, chargée de communication au Secours suisse d’hiver. Selon elle, la perception par le grand public est cruciale pour une association caritative. Elle a donc participé au Forum pour chercher des moyens d’accroître la notoriété de son association à l’avenir. C’est surtout le travail en équipes interdisciplinaires qui l’a convaincue. «Le lieu et les plages horaires généreuses nous ont permis d’aborder le sujet d’une façon bien plus approfondie que nous n’aurions pu le faire au bureau.» En sont ressorties de nombreuses nouvelles idées, presque toutes réalisables. Pour Esther Gübel et ses collègues, ces deux jours et demi en ont valu la peine: ils en ont retiré des inputs économiques et ont développé des idées nouvelles en interne. «Je pense que toute personne peut, d’une manière ou d’une autre, faire preuve de créativité, pour autant qu’elle ait l’opportunité de la laisser s’exprimer», conclut-elle.

Cette constatation, Fabrizio Laneve la fait lui aussi régulièrement. Il n’est en effet pas rare que ce soient les personnes les plus introverties ou dont on ne soupçonnait pas l’inventivité qui soumettent les meilleures suggestions. «Il vaut la peine pour chaque entreprise de donner le temps à ses collaboratrices et collaborateurs de penser de manière totalement libre.»

Loin d’une culture de la critique

Mais le Forum Mobilière se focalise également sur l’élaboration de solutions concrètes, et tout particulièrement celles pouvant ensuite être mises en oeuvre rapidement. À ce sujet, Fabrizio Laneve ne mâche pas ses mots: «Mieux vaut 200 francs pour concrétiser une idée demain qu’investir 20 000 francs dans l’identification de projets, pour peut-être tout rejeter trois mois plus tard.» Une approche qui séduit les participants: «La manière de procéder est extrêmement ciblée et itérative, confirme Tobias Gerfin, CEO de Kuhn Rikon. Nous avons rassemblé des idées, créé quelque chose, l’avons rejeté, avons élaboré un prototype, récolté des feed-back, sommes repartis en arrière, avons recommencé de zéro... Et puis, deux jours et demi plus tard, nous avons pu choisir entre quatre idées mûrement réfléchies pour réaliser l’une d’elles.»

La durabilité est déjà inscrite dans l’ADN de ce fabricant d’ustensiles depuis de nombreuses années, comme l’explique son CEO: «Plus un produit reste longtemps en parfait état, meilleur est son bilan environnemental.» Ce précepte vaut notamment pour le système intelligent, compact et durable de poêles et casseroles que Kuhn Rikon a développé en suivant la méthode de «Design Thinking» du Forum Mobilière. Celle-ci s’écarte entre autres de la culture du feed-back habituelle en remplaçant les longues discussions et critiques par des retours brefs et positifs. «Seules deux choses comptent: qu’est-ce qui me plait dans une idée, et qu’est-ce qui lui manque encore? On s’éloigne d’une culture de la critique pour créer une culture du souhait où règne l’optimisme, ce qui est incroyablement puissant», explique Tobias Gerfin. La vitesse à laquelle les idées ont donné naissance à un prototype a particulièrement impressionné le CEO. «Je compare tout ça à un bon d’achat: seule la personne qui l’a reçu décide si et quand l’utiliser.» Du Forum Mobilière, Kuhn Rikon a retiré l’idée de la série de casseroles «Smart&Compact». Les produits ont été développés et mis sur le marché avec succès en moins d’un an.

Pour Fabrizio Laneve, le fabricant d’ustensiles de cuisine est un bon exemple de la façon dont le Forum Mobilière peut encourager l’innovation au sein d’entreprises, renforcer leur compétitivité et déclencher des processus efficaces sur le long terme. «Notre but est que les entreprises et organisations prennent leur avenir en main, grâce à l’innovation.» Le chef de projet ajoute qu’une assurance peut certes assurer presque tout, mais qu’aucune police ne couvre le manque d’innovation. «À travers nos ateliers, nous entendons montrer de nouvelles perspectives aux PME pour leur permettre d’avoir du succès sur le long terme.»

Innovation pour les PME

Le Forum Mobilière se conçoit comme une plateforme d’innovation pour PME et ONG suisses. Lors de ces ateliers gratuits, les participants travaillent sur des questions essentielles liées à l’avenir de leur activité, de leurs produits ou de leurs services. Encadrées par des spécialistes tout au long d’un processus structuré, les équipes développent et testent de nouveaux concepts. En peu de temps, elles parviennent ainsi à élaborer des solutions répondant à leurs besoins. Ces ateliers de deux jours et demi ont lieu au printemps et à l’automne au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (en français) et au château de Thoune (en allemand).

Mobiliar Forum

Déclaration: Ce contenu est réalisé par la rédaction de Sustainable Switzerland pour le compte du partenaire Mobilière.

Cet article traite des SDG suivants

Les Objectifs de développement durable (ODD) sont 17 objectifs mondiaux de développement durable convenus par les États membres de l'ONU dans l'Agenda 2030. Ils couvrent des thèmes tels que la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire, la santé, l'éducation, l'égalité des sexes, l'eau propre, les énergies renouvelables, la croissance économique durable, les infrastructures, la protection du climat et la protection des océans et de la biodiversité.

8 - Accès à des emplois décents

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

Photo: DP
Changement climatique

Pourquoi les entreprises devraient investir dans la durabilité dès maintenant

Mise en œuvre des mesures de protection et de défense du climat: comment se démarquer de la concurrence!
Changement climatique

Mise en œuvre des mesures de protection et de défense du climat: comment se démarquer de la concurrence!

Photo: SSF
Gouvernance

La gouvernance – la condition préalable à une plus grande durabilité

Articles similaires

Photo: Istock
Changement climatique

Responsabilité d’entreprise et informatique: unis pour un avenir durable

Photo: UBS
Reporting

Sustainability Reporting en Suisse: les PME prennent de la vitesse

Photo: Adobe Stock
Énergie

Aide à la navigation sur la voie de la durabilité basée sur les données