Logo image
Foto: PD
Économie Contenu du partenaire: UBS

Classements de durabilité pour les PME

Avec esg2go, les petites et moyennes entreprises peuvent créer un rapport de durabilité automatisé en quelques étapes. L'outil en ligne permet de faire un état des lieux fiable – et bien plus encore.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

Classements de durabilité pour les PME

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

7 Min.  •   • 

Les entreprises n'iront pas loin avec de simples déclarations du bout des lèvres sur la durabilité. En effet, de nouvelles conditions-cadres légales exigent des rapports de durabilité – selon la devise «Faire confiance, c'est bien; contrôler, c'est mieux». En Suisse, par exemple, le contre-projet indirect à l'initiative sur la responsabilité des multinationales s'applique aux grandes entreprises. Pour l'année en cours, elles doivent, pour la première fois, présenter dans un rapport la manière dont elles se comportent dans des domaines tels que l'environnement, le social, les droits des travailleurs et les droits de l'homme – et celle dont elles mesurent leurs efforts. Le Conseil fédéral veut durcir les règles du jeu, alors qu'une obligation de rapport étendue est déjà décidée dans l'UE jusqu’en 2024. Bien que les règles ne visent pas encore directement les PME, elles ont également un impact sur les chaînes d'approvisionnement. Les grands clients exigent de leurs fournisseurs, qui sont souvent des PME suisses, des rapports de durabilité reconnus. Celui qui ne peut pas les présenter doit s'attendre, en tant que sous-traitant, à perdre son contrat et à n'avoir aucune chance lors des appels d'offres.

Une notation pertinente

Bien que les PME s'efforcent d'être durables, l'environnement réglementaire les met de plus en plus à l'épreuve. D'une part, elles ont l'embarras du choix entre des outils de notation et de reporting très différents. D'autre part, un rapport détaillé représente un obstacle bureaucratique important pour de nombreuses PME aux ressources limitées. Cette tâche titanesque est grandement simplifiée par esg2go : grâce à cet outil pratique, les entreprises à partir de quatre collaborateurs obtiennent en quelques clics une évaluation pertinente de leur durabilité. L'outil en ligne a été créé par le Center for Corporate Responsibility and Sustainability (CCRS), associé à la Haute école de gestion de Fribourg, en collaboration avec des PME et avec le soutien de partenaires renommés comme UBS. L'abréviation ESG dans le nom esg2go signifie durabilité ou développement durable dans trois dimensions: Environment (environnement), Social (questions sociales) et Governance (gouvernance d'entreprise). Cette plateforme simple et rapide à utiliser permet aux PME de se situer quantitativement et de mesurer les risques qu'elles encourent dans les trois domaines ESG. Les données financières et non financières sont prises en compte. Cela concerne aussi bien l'empreinte écologique (comment l'environnement est affecté) que la contribution de la PME à la durabilité. La plausibilité des données est vérifiée de manière automatisée et les informations sont ensuite intégrées dans un rapport de notation.

Un benchmarking solide

Comme une sorte de label de qualité pour l'exactitude des données saisies dans l'outil, les PME peuvent en outre demander leur propre label esg2go, attribué par l'Association suisse pour systèmes de qualité et de management (SQS) après une procédure de vérification en plusieurs étapes. «esg2go constitue un solide benchmarking en ce sens qu'il permet de mesurer et de comparer quantitativement la performance de durabilité spécifique à l'industrie», explique la SQS sur son site Internet. «Il intègre des rapports internationaux standard, ce qui permet de réduire les coûts de transaction». Il s'agit par exemple de la GRI (Global Reporting Initiative), de la taxonomie de l'UE ou du DNK (code allemand de la durabilité). Voilà maintenant un an qu'esg2go est sur le marché. L'outil en ligne est promu entre autres par UBS. La banque souligne ainsi son engagement pour un développement durable de l'économie et de la société. Des entreprises de différents secteurs ont été interrogées à leur demande: quelles sont vos expériences avec esg2go jusqu'à présent? Vous pouvez lire ici quelques-unes de leurs réponses.

«Pas besoin de données financières»

Adams - Andreas Roos.jpg

Andreas Roos, directeur des ventes et du marketing, ADAMS Suisse SA

«En tant que fabricant d’armatures pour les centrales hydroélectriques, nous sommes toujours en contact avec les questions de développement durable. A cela s'ajoute le fait que le durcissement des conditions-cadres a de plus en plus d'impact sur les chaînes d'approvisionnement. En tant qu'entreprise internationale, il est important pour nous de nous assurer l'accès au marché grâce à un rapport de durabilité reconnu. Heureusement, esg2go l’a compris à temps: il est possible de faire un reporting sans interroger la marche financière des affaires. Les entreprises dirigées par leur propriétaire ou par une famille sont très réticentes à l’idée de publier des chiffres clés sur l'entreprise. Il y a des synergies bénéfiques entre notre système de gestion certifié ISO9001/14001/45001 et esg2go».

«Soutien aux certifications»

Reinhart - Philippe Saner_1.jpg

Philippe Saner, Head of Business Development, Paul Reinhart AG

«L'entreprise familiale Paul Reinhart SA, qui existe depuis 235 ans, est le plus grand fournisseur de coton biologique du monde. Il encourage par exemple des projets de culture plus durables en Afrique subsaharienne. Dans le cadre des certifications du coton, la durabilité des entreprises impliquées dans la chaîne d'approvisionnement est également contrôlée par un organisme indépendant. esg2go nous aide à en mettre en œuvre les exigences. Selon la certification, différents aspects sont pertinents, par exemple la formation continue des collaborateurs sur des thèmes liés à la sécurité. Pour la première fois cette année, nous faisons un rapport de notation ESG et pouvons être tout à fait fiers de nos performances en tant que PME suisse. Nous continuerons à utiliser esg2go pour remettre en question notre durabilité et en discuter».

«Équilibre entre dépenses et recettes»

Aeschbacher - Aeschbacher_Thomas.png

Thomas Aeschbacher, directeur, Aeschbacher AG

«Depuis plus de 140 ans, notre entreprise familiale s’inscrit dans le long terme. Et depuis longtemps déjà, nous avons fait certifier des produits selon le label de qualité FSC. Mais comme cette norme est définie de manière très ponctuelle, nous avons cherché une solution plus complète – et nous l'avons trouvée chez esg2go. esg2go nous permet de communiquer de manière structurée sur nos efforts en matière de durabilité et de nous comparer à d'autres entreprises. L'équilibre entre les dépenses et les recettes est bon. Et nos clients acceptent le label. La première année déjà, notre notation était satisfaisante – et nous avons encore pu l'améliorer».

«Idéal pour faire le point»

Tophinke_Daniel Berger.png

Daniel Berger, responsable de secteur, Tophinke Automation & Gebäudetechnik AG

«Nous ne considérons pas la durabilité comme un projet, mais comme un processus à durée indéterminée. Nous voulons l'ancrer dans notre façon de penser et d'agir. C'est pourquoi nous avons cherché à faire le point en interne – sans avoir besoin d'un certificat. Pour cela, esg2go est parfait. Nous avons été notés sans que cela ne nous impose d'obligations. Pour esg2go, nous avons dû procéder à quelques clarifications. Mais l'effort était tout à fait concevable. Nous espérons réussir à le réduire encore lors d'une actualisation de la notation. esg2go nous montre où nous avons encore du potentiel – et où nous sommes bien positionnés».

«Réalisé en quelques heures»

Wegmueller - Marc Wegmueller.jpg

Marc Wegmüller, président du conseil d'administration, Wegmüller AG

«En tant que plus ancien fabricant d'emballages en bois et en carton ondulé, nous transformons depuis toujours des matières premières naturelles – et ce, en préservant les ressources. Actuellement, de nombreuses entreprises souhaitent des emballages plus respectueux de l'environnement. Ainsi, nous remplaçons de nombreux inserts en mousse par du carton ondulé recyclable. La plupart des rapports de durabilité sont trop compliqués pour nous. Mais esg2go convient très bien à une «boutique» comme la nôtre. Nous avons réussi à faire la saisie en quelques heures – et nous avons été surpris de voir à quel point nous étions bien placés par rapport à la branche. En même temps, le reporting nous indique des éléments encore absents de notre champ de vision».

«Largement étayé»

Dolder<em>Stefan Aerni</em>2.jpg

Stefan Aerni, Quality Manager, Dolder Hotel AG

«La durabilité fait partie de notre stratégie et nous évaluons nos dirigeants en fonction de celle-ci. Pour donner à nos aspirations un caractère systématique, nous avons mis en place un système de gestion du développement durable certifié selon la norme d'entreprise EarthCheck, en plus du système de gestion de la qualité certifié ISO-9001:2015. Cependant, nos efforts ne devraient pas être majoritairement consacrés à la création de rapports, mais à l' «action». La norme esg2go est scientifiquement fondée et soutenue par des associations et des entreprises. Nous attendons de notre projet pilote qu'il nous montre un potentiel d'amélioration et qu'il nous permette de nous comparer dans le secteur».

Un avenir durable

Avec esg2go, les PME disposent d'un outil en ligne qui leur permet de mesurer et comparer leur durabilité. Il les aide à satisfaire aux exigences réglementaires et sert de preuve de durabilité. esg2go comprend un système de notations et de rapports.

Plus d'informations

Déclaration: Ce contenu est réalisé par la rédaction de Sustainable Switzerland pour le compte du partenaire UBS.

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

Transparence, coopération et fin de la pensée cloisonnée: la banque durable, une opportunité de croissance stratégique qui inspire l’innovation
Gouvernance

La transformation exige une gouvernance forte et une collaboration efficace

Chief Sustainability Officer: une figure nécessaire, ou superflue?
Économie circulaire

Chief Sustainability Officer: une figure nécessaire, ou superflue?

Le développement durable peut-il être externalisé?
Management

Le développement durable peut-il être externalisé?

Articles similaires

Photo: UBS
Reporting

Sustainability Reporting en Suisse: les PME prennent de la vitesse

Nombre d’entreprises sont à la traîne en matière de durabilité. La réglementation exige une gestion étendue et des rapports transparents. PHOTO: PEXELS
Management

Gestion durable: le nouveau «Code suisse» aide aussi les PME

Photo: SSF
Gouvernance

La gouvernance – la condition préalable à une plus grande durabilité