Logo image
Photo: UBS

Photo: UBS

Habitats Contenu du partenaire: UBS

Quelle est la valeur de nos océans?

Les océans sont essentiels à la vie sur notre planète. La prise en compte de leur protection dans l'économie d'impact pourrait être un grand pas vers un avenir durable.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

Quelle est la valeur de nos océans?

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

6 Min.  •   • 

Les océans sont d'une importance capitale pour la vie sur terre, mais leur valeur n'est pas prise en compte dans les modèles économiques actuels. Cela doit changer si les économies du monde entier veulent s'engager sur la voie d'un avenir durable. L'avenir de nos océans est au cœur de ces efforts.

Une étude publiée en 2023 par l'UBS Sustainability and Impact Institute met en lumière l'importance de la transformation de notre monde vers une économie d'impact – et donc de la sortie de l'orientation actuelle en direction de l'output. Cette transition exige non seulement que nous reconnaissions la valeur économique de nos écosystèmes planétaires, mais aussi que nous permettions à l'économie d'évaluer les conséquences et les coûts de la destruction de ces écosystèmes.

Les écosystèmes ne fonctionnent pas indépendamment les uns des autres et la santé de la planète repose précisément sur cette interaction entre différents systèmes. La plupart d'entre eux dépendent en outre des océans. Les océans du monde sont uniques et aident notre planète à améliorer la qualité de l'air et du climat et à réguler la température de la Terre. Ils offrent également à l'humanité de nombreux avantages économiques et culturels: certains, comme la navigation, sont évidents, d'autres sont des services écosystémiques moins tangibles, comme les services de base (nourriture, eau) et les services culturels (spiritualité, loisirs).

Bien que les services écosystémiques des océans soient importants pour le bon fonctionnement de notre planète et de notre société, leurs avantages sont souvent peu visibles et ne se manifestent que sur une longue période. Les océans sont souvent considérés comme une évidence indestructible, ce qui les rend vulnérables à l'exploitation et à la destruction.

Les trois exemples suivants soulignent l'importance économique des services écosystémiques des océans:

  • Les baleines (et le phytoplancton) comme puits de carbone [2] Même si cela ne se voit pas au premier coup d'œil, les baleines ont une grande influence sur l'écosystème des océans. Une baleine moyenne absorbe 33 tonnes de CO₂ au cours de sa vie. Après sa mort, elle coule au fond de l'océan, où le carbone est retenu pendant des siècles. En outre, il a été démontré que les baleines favorisaient la croissance des populations de phytoplancton, car leurs excréments contiennent des nutriments idéaux pour cette forme de vie microscopique. Quant au phytoplancton, il joue un rôle central dans la production d'oxygène et fixe collectivement d'énormes quantités de CO₂. Selon les calculs, le phytoplancton stocke autant de carbone que 1,7 milliard d'arbres ou que quatre forêts tropicales amazoniennes. Si nous pouvions faire passer la population mondiale de baleines, d'environ 1,3 million actuellement, à l'ancien niveau de 4 à 5 millions, nous permettrions une réduction significative du CO₂, à la fois grâce aux baleines et grâce au phytoplancton, dont la croissance est favorisée par les baleines. Sans notre intervention, il faudra, selon les estimations, 30 ans pour doubler la population actuelle de baleines. Cependant, si des efforts étaient faits en faveur de la protection des baleines, leur population et la séquestration de carbone qui en découle pourraient augmenter beaucoup plus rapidement.

  • Mangroves et récifs coralliens comme protection côtière [3] On s'attend à ce que les tempêtes deviennent plus fréquentes et plus destructrices à l'avenir en raison du changement climatique. Cela signifie que le rôle joué par les mangroves et les récifs dans la réduction des dégâts causés par les tempêtes sera probablement encore plus important à l'avenir. Il est prouvé que les mangroves réduisent considérablement les inondations, la vitesse des vents et le déferlement des vagues pendant les tempêtes. Il a été prouvé que les récifs coralliens réduisaient l'énergie des vagues de 97%, protégeant ainsi les côtes des raz-de-marée et des vagues potentiellement destructrices. On estime que les récifs coralliens protègent des biens et des infrastructures d'une valeur de plus de 1,8 milliard de dollars rien qu'aux États-Unis.

  • Médicaments [4] De nombreux médicaments connus sont issus de la nature. Jusqu'à présent, la plupart d'entre eux provenaient de sources terrestres, mais au cours des 30 dernières années, les scientifiques ont étudié de plus en plus les animaux marins pour développer de nouveaux médicaments contre le cancer et l'asthme. Trouver des traitements ou des remèdes efficaces pour des maladies courantes ou très invalidantes serait d'une grande utilité pour l'humanité.

La fixation des prix: un défi Trotz des grossen Nutzens der Ozeane: Sie werden wie viele andere Ökosystemleistungen in den heutigen Wirtschaftsmodellen unterbewertet, oder gar nicht berücksichtigt. Stattdessen wird deren Nutzen oft als unveränderliche Konstante behandelt – obwohl wir wissen, dass der Klimawandel eine massive Bedrohung für die Ozeane und die darin lebenden Organismen darstellt.

Malgré leur grande utilité, les océans sont, comme de nombreux autres services écosystémiques, sous-évalués, voire ignorés, dans les modèles économiques actuels. Leur utilité est même souvent traitée comme une constante immuable – alors que nous savons que le changement climatique constitue une menace massive pour eux et les organismes qui y vivent.

Une partie du défi réside dans le fait que de nombreux services rendus par les océans ne sont actuellement pas mesurés et sont difficiles à quantifier. Alors, comment pouvons-nous prendre en compte leur valeur intrinsèque dans l'économie d'impact?

Une possibilité serait de mieux comprendre les effets involontaires des diverses actions humaines sur les océans, par exemple les conséquences de la navigation commerciale ou de la pêche au chalut sur la population de baleines. En les étudiant en relation avec les schémas de migration des baleines, il serait possible d'adapter les routes ou les types de pêche, ce qui aurait un effet positif sur les baleines et le plancton – et donc sur le CO₂ capturé.

Les filets de pêche ont d'autres effets potentiels. Comme nous l'avons déjà mentionné, il a été démontré que les baleines sont une forme de fixation naturelle du carbone. Si l'ampleur des dégâts est reconnue et chiffrée, cela influencera l’élimination des filets dans lesquels les baleines peuvent se prendre, en permettant de réduire le nombre de ces filets.

Cette façon de penser pourrait nous permettre de mieux reconnaître et de porter à leur maximum les avantages que nous apportent les écosystèmes océaniques, alors que nous faisons face au changement climatique et à d'autres défis. Les mangroves et les récifs coralliens en sont un bon exemple: leur utilité pour la protection du littoral peut être démontrée. Les gouvernements locaux et les compagnies d'assurance comprennent ainsi mieux les avantages de leur protection – et les risques encourus en cas d’inaction.

Nos océans offrent à l’humanité d'innombrables avantages, dont beaucoup sont ignorés et susceptibles d'être perdus. Notre grand espoir est de trouver un équilibre dans lequel les êtres humains reconnaissent la valeur de la protection des services écosystémiques uniques de nos océans – et le coût de leur gaspillage.

  1. ">https://www.millenniumassessment.org/en/Framework.html](https://www.millenniumassessment.org/en/Framework.html)
  2. ">https://www.imf.org/en/Publications/fandd/issues/2019/12/natures-solution-to-climate-change-chami](https://www.imf.org/en/Publications/fandd/issues/2019/12/natures-solution-to-climate-change-chami)
  3. https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0158094, https://www.nature.org/en-us/what-we-do/our-insights/perspectives/state-of-world-mangroves/, ">https://www.usgs.gov/centers/pcmsc/science/role-reefs-coastal-protection](https://www.usgs.gov/centers/pcmsc/science/role-reefs-coastal-protection)
  4. ">https://www.smithsonianmag.com/science-nature/medicine-from-the-sea-99586066/](https://www.smithsonianmag.com/science-nature/medicine-from-the-sea-99586066/)

L'Institut

L'UBS Sustainability and Impact Institute a été créé en 2021 pour jouer un rôle de pionnier dans la recherche autour de la durabilité et de l'impact. Il réunit un groupe diversifié de voix d'experts de premier plan, internes et externes à UBS, en vue d'identifier les défis et de proposer des solutions possibles pour accélérer l'action collective et une allocation de capital pour un avenir plus durable.

Déclaration: Ce contenu a été créé par UBS lui-même dans le cadre du partenariat avec Sustainable Switzerland.

Cet article est publié sous

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

«L'humanité est créative»
Changement climatique

«L'humanité est créative»

Tortues de Floride
Changement climatique

Les espèces envahissantes coûtent plus de 423 milliards de dollars par an dans le monde

https://pixabay.com/photos/lake-geneva-sunrise-mountains-7631464/
Changement climatique

Le Léman souffre du réchauffement climatique

Articles similaires

«C’est juste une question de volonté politique»
Biodiversité

«C’est juste une question de volonté politique»

Sustainable Switzerland
Changement climatique

Les espèces animales migratrices fortement menacées

Les limites planétaires comme lignes directrices pour notre économie
Gouvernance

Les limites planétaires comme lignes directrices pour notre économie