Logo image
Sustainable Switzerland

Les éléphants parcourent d'immenses territoires à la recherche de nourriture, de points d'eau et de zones d'ombre. Photo : @sergiferrete

Habitats

Les espèces animales migratrices fortement menacées

Selon un rapport de l'ONU, la population de 44 pour cent des espèces qui parcourent régulièrement de longues distances a considérablement diminué ces dernières années.

1

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

Les espèces animales migratrices fortement menacées

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

3 Min.  •   • 

Tout autour du globe, plus de 10.000 espèces animales différentes se déplacent à intervalles réguliers - sur terre, dans l'eau ou dans les airs. Certaines d'entre elles parcourent même des milliers de kilomètres à la recherche de nourriture et de partenaires de reproduction, traversant les frontières nationales et les continents. Le nombre total d'animaux dits migrateurs se chiffrerait en milliards.

Menacés d'extinction

Les exemples les plus connus sont les oiseaux migrateurs, les saumons et les éléphants. Mais les insectes, les reptiles comme les tortues de mer ou les mammifères marins comme les baleines et les phoques font également partie des espèces migratrices. Mais beaucoup d'entre elles vont mal, parfois même très mal : 44 pour cent de ces espèces voient leur population diminuer, 22 pour cent sont même menacées d'extinction, comme le montre un rapport de l'ONU. Seules 14 espèces migratrices ont vu leur statut de conservation s'améliorer, dont la baleine bleue, la baleine à bosse et le pygargue à queue blanche.

Le premier rapport sur l'état des espèces migratrices vient d'être publié par le secrétariat de la "Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage" (CMS), un accord de l'ONU sur la biodiversité conclu en 1979, et présenté lors de la 14e conférence de la CMS à Samarkand en Ouzbékistan. La Convention de Bonn compte aujourd'hui 116 États membres. Ils sont conscients que la destruction des habitats dans un seul pays peut avoir des répercussions sur la survie de toute une espèce migratrice.

Les poissons particulièrement menacés

Selon le rapport, la situation est particulièrement préoccupante pour les populations de poissons : Presque toutes les espèces de poissons (97 pour cent) figurant dans la CMS sont menacées d'extinction. Parmi elles, les requins migrateurs, les raies et les esturgeons, dont les populations ont diminué de 90 pour cent depuis les années 1970. Les plus grandes menaces pour les espèces migratrices ont été identifiées comme étant la surexploitation, par exemple par la pêche, et la perte d'habitat due à une activité humaine non durable. Le changement climatique, la pollution et les espèces envahissantes ont également un impact négatif profond, est-il précisé.

Des écosystèmes complexes

La communauté mondiale doit agir maintenant, a demandé Inger Andersen, directrice exécutive du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). Les espèces migratrices jouent un rôle essentiel dans le maintien des écosystèmes complexes de notre planète. Elles pollinisent les plantes, transportent des nutriments essentiels, combattent les parasites et contribuent au stockage du carbone. Selon Andersen, la communauté mondiale a la possibilité de "traduire les dernières connaissances scientifiques sur les pressions auxquelles sont soumises les espèces migratrices en mesures de conservation concrètes. Compte tenu de la situation précaire de nombre d'entre elles, nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre et devons travailler ensemble pour mettre en œuvre ces recommandations".

Cet article est publié sous

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

Bison
Biodiversité

Des bisons dans les forêts suisses: idée réaliste ou farfelue?

Des villes plus vertes ou des logements pour tous?
Construction et logement

Des villes plus vertes ou des logements pour tous?

Photo: UBS
Changement climatique

Quelle est la valeur de nos océans?

Articles similaires

«C’est juste une question de volonté politique»
Biodiversité

«C’est juste une question de volonté politique»

Tortues de Floride
Changement climatique

Les espèces envahissantes coûtent plus de 423 milliards de dollars par an dans le monde

Les bandes fleuries en bordure des champs favorisent la biodiversité. Elles offrent un espace aux insectes et permettent de lutter naturellement contre les ravageurs.
Biodiversité

La protection des espèces sur la liste des priorités