Logo image
5 leviers pour des PME plus durables

Photo: Marcus Aurelius (pexels)

Économie Contenu du partenaire: Swisscom

5 leviers pour des PME plus durables

Les technologies actuelles permettent aux PME de gérer leurs activités de manière plus efficace et donc plus durable. Des solutions existent pour chaque situation (ou presque) impliquant une consommation d’énergie, du bâtiment à l’informatique. Voici les cinq leviers principaux.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

5 leviers pour des PME plus durables

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

4 Min.  •   • 

La durabilité concerne tous les secteurs professionnels et propose diverses mesures, de petites comme de plus importantes. Les technologies modernes peuvent aider les PME à concevoir leur chaîne de création de valeur de manière plus durable. L’objectif principal: la diminution des émissions de CO2. D’autres mesures nécessitent certes un investissement initial, mais ce dernier se traduit ensuite en réduction des coûts. Cet article présente les cinq principaux leviers permettant aux PME de devenir plus durables grâce à la mise en œuvre de mesures techniques.

1. Mobilité: des trajets réduits et plus écologiques

Les deux dernières années l’ont prouvé: la majorité des travaux à l’écran peuvent aussi bien être réalisés en télétravail. Cette solution permet d’économiser de l’énergie, car les collaborateurs qui se déplacent moins émettent moins de CO2. L’impact dépend du moyen de transport choisi.

De nombreuses PME disposant d’une flotte de véhicules se demandent s’il vaudrait mieux passer aux voitures électriques. Outre le temps de charge, par exemple pour les véhicules de service, c’est surtout l’autonomie qui est déterminante. Un outil de gestion de flotte tel qu’Autosense fournit des informations sur les kilomètres réellement parcourus. Ces informations permettent de déterminer si l’utilisation de véhicules électriques serait pertinente dans le quotidien professionnel.

2. Bâtiment: chauffage à commande intelligente

Pour les chauffages à énergie fossile, il est possible de réduire la consommation d’énergie en optimisant la puissance de chauffage de chaque pièce. Les thermostats «intelligents» permettent d’adapter le chauffage de certaines pièces aux conditions réelles et de le réduire en fonction de l’heure, par exemple le week-end. En outre, des vannes de régulation spécialisées installées dans les conduites de chauffage optimisent directement la puissance de chauffage en contrôlant la quantité d’eau chaude. Des solutions comme celle de Belimo réduisent la consommation de mazout ou de gaz, et donc les frais de chauffage.

3. Miser sur les énergies renouvelables pour favoriser l’autosuffisance

Différents cantons suisses encouragent, voire exigent l’abandon des énergies fossiles. Pour les PME, il peut s’avérer intéressant à moyen terme d’investir dans un chauffage par pompe à chaleur ou dans une installation photovoltaïque installée sur le toit de l’entreprise, afin de diminuer leur dépendance vis-à-vis du mazout et du gaz. Et si les besoins en électricité peuvent être couverts en grande partie par leur propre installation, les entreprises bénéficient en outre d’une réduction des coûts énergétiques après l’amortissement de l’installation.

4. TIC: tirer profit du cloud

L’informatique recèle un potentiel d’économie en matière de consommation d’énergie, et les solutions cloud telles que Microsoft 365 en sont un élément clé. Grâce à son infrastructure optimisée et aux économies d’échelle qu’il permet, le cloud est plus efficace sur le plan énergétique qu’un serveur local. En outre, il réduit la charge de travail qui incombe au service informatique. Par ailleurs, le cloud contribue à gagner du temps sur les trajets et à réduire les kilomètres parcourus. Les solutions pour les réunions en ligne telles que Microsoft Teams ou Zoom peuvent remplacer les réunions physiques. Et le temps avant et après la réunion peut être utilisé à bon escient, car le trajet est tout simplement supprimé.

Le matériel présente également un réel potentiel d’économie: choisissez d’utiliser plus longtemps les ordinateurs portables, les smartphones ou encore les commutateurs et, en cas de remplacement, envisagez d’acquérir des appareils faisant l’objet d’une compensation climatique ou reconditionnés. C’est bon pour l’environnement, mais aussi pour votre porte-monnaie.

5. Chaînes d’approvisionnement: l’écologie avant tout

Si vous transformez des produits, misez, dans la mesure du possible, sur des fournisseurs respectueux de l’environnement et équitables. Vous répondez ainsi non seulement à un besoin des clients, mais cela constitue également une sécurité juridique pour vous: votre entreprise s’en trouve parfaitement préparée à l’entrée en vigueur de futures lois et réglementations dans ce domaine. De la même manière, si vous travaillez en tant que sous-traitant, le donneur d’ordre exige souvent une chaîne d’approvisionnement durable.

Il ne s’agit pas de devenir parfaitement durable du jour au lendemain en mettant en application chacun de ces leviers. L’idée, c’est que chaque petit effort en ce sens vaut mieux qu’aucun effort.

Déclaration: Ce contenu a été créé par Swisscom lui-même dans le cadre du partenariat avec Sustainable Switzerland.

Cet article est publié sous

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

Mise en œuvre des mesures de protection et de défense du climat: comment se démarquer de la concurrence!
Changement climatique

Mise en œuvre des mesures de protection et de défense du climat: comment se démarquer de la concurrence!

Pourquoi les PME devraient-elles s’intéresser à la durabilité?
Gouvernance

Pourquoi les PME devraient-elles s’intéresser à la durabilité?

Image: Swisscom

Plus de données pour moins d’émissions

Articles similaires

Photo
Énergie

La durabilité sur roues: 9 raisons pour lesquelles une voiture électrique est le meilleur choix

Ce qui doit se passer pour que nous puissions encore atteindre les objectifs climatiques de 2030
Changement climatique

Ce qui doit se passer pour que nous puissions encore atteindre les objectifs climatiques de 2030

Photo: Ed White/ Pixabay
Changement climatique

Voici à quoi devrait ressembler une Suisse décarbonée en 2050