Logo image
Seilbahn

Photo: Pixabay

Climat et énergie

Zermatt inaugure la liaison directe entre la Suisse et l'Italie

Traverser les Alpes les pieds au sec, de la Suisse à l’Italie et inversement, est désormais possible avec la nouvelle liaison entre le Petit-Cervin, à Zermatt et Testa Grigia, en Italie. Principale clientèle visée: les touristes asiatiques qui pourront transiter d’Italie vers le nord de l’Europe par un moyen de transport totalement inédit.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

Zermatt inaugure la liaison directe entre la Suisse et l'Italie

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

5 Min.  •   • 

Depuis le 1er juillet, les touristes pourront relier le village suisse de Zermatt, au Petit-Cervin, à 3883 m d’altitude, puis jusqu’à Cervinia, sur le versant italien du Cervin, juste en changeant de benne. Et réciproquement, les pieds au sec et sans skis.

«C’est une nouvelle porte du tourisme suisse, se réjouit Markus Hasler, le directeur des Remontées mécaniques de Zermatt (Zermatt Bergbahnen ou ZBAG). Une nouvelle piste s’ouvre pour les touristes d’Asie, ceux qui arrivent du nord via l’Allemagne et ceux qui arrivent d’Italie par le sud après avoir visité Rome, Florence ou Venise pour se rendre en France, avant de retourner chez eux après un périple européen d’une quinzaine de jours.»

Les cabines du nouveau trajet baptisé Matterhorn Glacier Ride parcourent 1,6 km au-dessus du glacier du Théodule, en flottant dans le ciel. Aucun pylône n'est nécessaire pour les 363 mètres de différence d'altitude.

Le nouveau tronçon relie le Petit-Cervin, à Zermatt et Testa Grigia, en Italie.

Source: matterhornalpinecrossing.com, Le nouveau tronçon relie le Petit-Cervin, à Zermatt et Testa Grigia, en Italie.

Tourisme de masse et tourisme asiatique

À l’Office du tourisme de Zermatt, l’une des stations les plus connues au monde grâce au Cervin, le sourire est de mise: «Les marchés asiatiques se sont bien repris en 2023. Les touristes de l’Asie du Sud-Est fréquentent à nouveau assidûment Zermatt, surtout en provenance de Corée du Sud, d’Indonésie, de Taïwan, de Singapour et de Thaïlande, même si certains marchés ont encore besoin d'un peu de temps comme le Japon et la Chine», explique son directeur Daniel Luggen.

Avant la pandémie de Covid-19 en 2019, le tourisme asiatique représentait 14,6% du total de la station suisse. En 2021, il a atteint son niveau le plus bas avec 0,8%. En 2022, il avait déjà remonté à 5,3%.

Pour 2023, la hausse est encore plus marquée, même si les chiffres récents manquent. Le fait est que depuis longtemps Zermatt n’avait pas vu une telle cohorte asiatique. 2023 devrait être l’année du tourisme asiatique, mais le tourisme de masse est-il toujours le bienvenu dans une station huppée comme Zermatt? «Nous ne souhaitons pas l’afflux de grands groupes. La station préférerait des familles ou des petits groupes», réplique Markus Hasler, qui se base sur les réactions du marché des représentants du tourisme helvétique en Asie. «C’est le prix qui fait la décision».

240 francs l’aller-retour

Au tarif élevé de 240 francs l’aller-retour Zermatt-Cervinia, le voyage ne cible pas le tourisme de masse. Mais au prix de 156 francs l’aller simple pour un trajet d’une bonne heure et demie, le prix du billet n’est pas dissuasif: «Nous avons fait des simulations. C’est exactement ce que vise Zermatt: entre 100 et 150 personnes par jour, c’est l’idéal. Les remontées mécaniques de Zermatt enregistrent en haute saison entre 8000 et 9000 passagers quotidiens: une centaine de personnes de plus ne bouleversera pas la donne», estime Markus Hasler.

La station en haut du Cervin sera liée des côtés suisse et italien par deux installations autonomes et un système de rails, afin de permettre l’échange des cabines entre les deux systèmes de câbles.

Bien qu’à proximité immédiate de la frontière italienne, le lien avec la station inférieure du Matterhorn Glacier Ride ll est entièrement sur sol suisse. Grâce à cette station à 3458 m d’altitude, la jonction entre la partie italienne et suisse se fait en quelques mètres.

Dès 2024, après la mise en service d’une nouvelle télécabine actuellement en construction au départ de Zermatt, la prise en charge des bagages facilitera le transit des voyageurs avec livraison des valises grâce à deux convoyages par jour dans les deux directions.

L’Italie voudrait copier la Suisse

Côté italien, les télécabines plutôt vieillottes ne sont pas à la hauteur, mais l’exemple suisse donne déjà des idées à la région autonome du Val d’Aoste, où se trouve Cervina. Elle envisage la rénovation de la liaison entre Cervinia et Testa Grigia, à la frontière italo-suisse.

La pimpante station de départ des nouvelles cabines côté suisse.

Source: Zermatt Bergbahnen AG, La pimpante station de départ des nouvelles cabines côté suisse.

Prévoyants les Suisses ont prévu de céder une parcelle de terrain à la frontière italo-suisse pour permettre l’agrandissement de la station d’arrivée. Reste à obtenir les autorisations du côté de Berne notamment, qui contrôle le passage de la douane, une nouveauté en été.

C’est tout à l’avantage du tourisme helvétique. La Suisse a du reste payé toute la nouvelle installation menant du Petit-Cervin à l’arrivée de Testa Grigia, soit un montant de 60 millions de francs. «Un investissement pour l’avenir», calcule Markus Hasler qui se félicite des chiffres noirs revenus après les années difficiles de la Covid-19, où les Italiens avaient dû fermer leurs pistes aux skieurs durant tout le confinement.

Le directeur des remontées mécaniques de Zermatt estime que les indigènes et les touristes suisses pourraient être intéressés par l’idée de faire leur shopping côté italien, voire d’aller goûter à la gastronomie italienne ou jouer au golf à Cervinia via cette liaison internationale par télécabine.

La nouvelle liaison fera du domaine Zermatt-Cervinia le deuxième plus long au monde, avec 540 km de pistes. C’est là que sera organisée en novembre, et si les conditions d’enneigement le permettent, la plus grande course de descente au monde, à travers la frontière Suisse-Italie: 5 km de long et 1000 m de dénivellation du Petit-Cervin jusqu’au lac Cime Bianchi. Un record absolu tant en matière de longueur que de durée de la course.

Cet article est publié sous

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

La controverse
Énergie

Les sports d'hiver sont-ils durables?

https://pixabay.com/photos/environmental-pollution-588810/
Changement climatique

En 2023, les émissions mondiales de CO2 ont atteint un nouveau record

Cave voûtée de la fromagerie
Alimentation

De la vallée au sommet: un voyage durable en Suisse orientale

Articles similaires

Station de ski en Chine
Changement climatique

Les Alpes suisses, un paradis pour touristes en quête de fraîcheur

https://unsplash.com/de/fotos/weisses-und-rotes-flugzeug-tagsuber-unter-weissen-wolken-1jhykJUftOc
Management

Thomas Haagensen, d'EasyJet: «Parler d’hydrogène ne nous dédouane pas de baisser nos émissions actuelles»

Elektroauto
Énergie

Ce que vous devez savoir si vous partez en voyage avec votre voiture électrique