Logo image
Installations photovoltaïques

Les deux nouvelles installations photovoltaïques sur les toits de l’aéroport de Berne sont en service depuis avril 2023. Leur puissance installée s’élève à 362 kilowatts-crête, ce qui leur permet de couvrir environ la moitié des besoins en électricité actuels de l’aéroport.

Climat et énergie Contenu du partenaire: BKW

S’envoler depuis Belp vers des destinations lointaines grâce à l’énergie solaire

Depuis avril 2023, deux nouvelles installations photovoltaïques se trouvent sur le toit de l’aéroport de Berne. Elles couvrent environ la moitié des besoins annuels en électricité de l’aéroport et participent à ses objectifs ambitieux de durabilité. Vous découvrirez dans cet article la manière dont BKW aide l’aéroport de Berne à atteindre ces objectifs et la façon dont les deux partenaires du projet contribuent à la mobilité durable.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

S’envoler depuis Belp vers des destinations lointaines grâce à l’énergie solaire

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

6 Min.  •   • 

Dans un aéroport comme celui de Berne-Belp, situé à une dizaine de kilomètres du centre de la capitale suisse, on rencontre généralement les passagers, les fans d’aviation et les employés dans et autour du terminal. Les passagers et passagères franchissent les contrôles de sécurité, lisent le journal dans les halls d’embarquement ou achètent un caramel au kiosque juste avant d’embarquer. Ceux qui ne voyagent pas ont une belle vue sur les avions qui décollent et atterrissent depuis la petite tour d’observation ou le café situé juste à côté.

On ne s’attend généralement pas à voir des gens sur le bâtiment de l’aéroport. Ils sont pourtant là, en plein soleil, sur le toit du terminal, à examiner leur œuvre commune. «Ils», ce sont eux: Margarita Aleksieva, responsable de l’unité commerciale Éolien & Solaire chez BKW Energy, Frédéric Palli, responsable Électricité et Énergies renouvelables chez BKW Building Solutions, et Urs Ryf, directeur et délégué du conseil d’administration de l’aéroport de Berne (Flughafen Bern AG). Leur «œuvre commune» consiste en deux installations solaires sur le toit de l’aéroport de Berne mises en service en avril 2023. Elles présentent une puissance de 362 kilowatts-crête et produisent environ 345 mégawattheures d’électricité verte par an. Elles couvrent ainsi environ la moitié des besoins annuels actuels de l’aéroport de Berne en énergie. Dès que l’installation solaire sur terrain libre la plus vaste de Suisse, BelpmoosSolar, sera achevée juste à côté, l’aéroport atteindra un degré d’auto-approvisionnement de cent pour cent.

Une première sur le toit de l’aéroport

À première vue, les panneaux solaires installés sur le bâtiment de l’aéroport ressemblent à tous les autres. Pourtant, les deux installations photovoltaïques en toiture représentent quelque chose de particulier pour l’entreprise d’énergie et d’infrastructure BKW et pour l’aéroport de Berne: «C’est la première fois que deux domaines de BKW, à savoir BKW Energy et BKW Building Solutions, ont mis en œuvre une installation photovoltaïque dans le cadre du nouveau modèle commercial intergroupe», indique fièrement Margarita Aleksieva. Il s’agit d’une sorte de «solution complète pour les énergies renouvelables» destinée aux clients professionnels et industriels et qui fonctionne de la manière suivante: les entreprises du réseau de BKW Building Solutions planifient, installent et entretiennent les installations de production d’électricité comme celle qui se trouve sur le toit du terminal de l’aéroport de Berne. Et BKW Energy les exploite et commercialise l’électricité produite dont le client, ici l’aéroport, n’a pas besoin. L’aéroport de Berne et BKW misent sur ce que l’on appelle le «contracting»: l’aéroport se contente de mettre à disposition les surfaces nécessaires aux installations solaires, sans avoir à investir. En tant que contracteur, BKW prend en charge le financement et l’installation des panneaux photovoltaïques, mais aussi les travaux d’exploitation et de maintenance courants ainsi que la commercialisation du surplus d’électricité. Pour les clients professionnels tels que l’aéroport de Berne, le modèle de contracting présente de nombreux avantages, comme l’explique Frédéric Palli: «L’aéroport peut se concentrer sur son domaine d’activité principal, n’engage pas de fonds et bénéficie d’un tarif fixé au préalable pour son électricité verte pendant la durée convenue du contrat de contracting.» Et ce modèle a du succès: les demandes de solutions de contracting augmentent chez BKW depuis 2021.

«Grâce à son réseau de compétences-clés, BKW soutient des solutions globales durables dans les domaines de l’énergie, du bâtiment et de l’infrastructure.»

Margarita Aleksieva

responsable de l’unité commerciale Éolien & Solaire chez BKW Energy

Dabei setzen der Flughafen Bern und die BKW auf das sogenannte «Contracting»: Der Flughafen stellt lediglich die Flächen für die Installation der Solaranlage zur Verfügung, muss aber selbst nicht in diese investieren. Die BKW als Contractor übernimmt sowohl die Finanzierung und Installation der Photovoltaikanlage als auch laufende Betriebs- und Wartungsarbeiten sowie die Vermarktung des überschüssigen Stroms. Für Gewerbekunden wie den Flughafen Bern hat das Contracting-Modell viele Vorteile, erläutert Frédéric Palli: «Der Flughafen kann sich auf sein Kerngeschäft konzentrieren, bindet selbst keine Mittel und profitiert über die vereinbarte Laufzeit des Contracting-Vertrags von einem vorab festgelegten Tarif für seinen grünen Strom.» Und das Modell kommt an: Die Anfragen für Contracting-Lösungen nehmen bei der BKW seit 2021 zu.

Un partenariat avec un esprit pionnier

Dans le modèle de contracting ou non: grâce à ses trois domaines d’activité Énergie, Réseaux et Prestations, BKW propose un programme quasi complet pour la transition énergétique, comme l’explique Margarita Aleksieva: «Grâce à son réseau de compétences-clés, BKW soutient des solutions globales durables dans les domaines de l’énergie, du bâtiment et de l’infrastructure.» Dans ce cas de figure, il s’agit de mobilité durable et de décarbonisation, c’est-à-dire de réduction des émissions de CO2, des infrastructures aéroportuaires. «Nous nous sommes fixé comme objectif, d’une part de couvrir nos propres besoins en électricité d’ici à 2035 au plus tard, principalement grâce au courant solaire produit sur place. D’autre part, nous visons la neutralité carbone d’ici à 2035», indique Urs Ryf. Pour atteindre ces objectifs ambitieux de durabilité, l’aéroport de Berne et BKW collaborent.

Installations photovoltaïques à l'aéroport de Berne

Source: l'aéroport de Berne & BKW

De g. à dr.: Frédéric Palli (responsable Électricité et Énergies renouvelables chez BKW Building Solutions), Margarita Aleksieva (responsable de l’unité commerciale Éolien & Solaire chez BKW Energy) et Urs Ryf (directeur et délégué du conseil d’administration de Flughafen Bern AG) sur le terminal.

Les deux entreprises ont en commun d’être dans l’air du temps: les premières centrales hydroélectriques ont été mises en service à la fin du XIXe siècle dans le canton de Berne. C’est ainsi qu’a vu le jour en 1898 la centrale hydroélectrique de Hagneck, dans laquelle BKW a ses racines et qui fête cette année ses 125 ans d’existence. Déjà pionnière à l’époque, BKW est devenue depuis un fournisseur intégré de prestations énergétiques et de services d’infrastructure, qui aborde la transition énergétique de manière globale. Quant à l’aéroport de Berne, il promeut de son côté un trafic aérien durable grâce à ses projets solaires et à son objectif de neutralité carbone. «À travers cette collaboration, BKW et l’aéroport de Berne montrent comment deux entreprises peuvent mettre en commun leur savoir-faire respectif au service d’une société et d’une économie plus respectueuses du climat», précise Frédéric Palli.

««Nous nous sommes fixé comme objectif, d’une part de couvrir nos propres besoins en électricité d’ici à 2035 au plus tard, principalement grâce au courant solaire produit sur place. D’autre part, nous visons la neutralité carbone d’ici à 2035.»»

Urs Ryf

directeur et délégué du conseil d’administration de Flughafen Bern AG

Quand l’avion électrique «fait le plein» de soleil

De petits avions électriques décollent et atterrissent déjà plusieurs fois par semaine à Berne et peuvent utiliser l’électricité solaire produite par le toit du terminal grâce à la station de recharge installée à l’aéroport. Les batteries des petits avions sont comparables à celles des premiers véhicules électriques. Leurs capacités de charge sont encore faibles et le réseau électrique existant peut y faire face sans problème. Bien que l’électrification dans le domaine de l’aviation concerne pour l’instant surtout les petits avions, cela en sera autrement à l’avenir, selon le directeur de l’aéroport de Berne: «Dans quelques années, les petits avions de passagers devraient également fonctionner à l’électricité. Les premiers prototypes volent déjà», assure Urs Ryf.

Ce dernier, ainsi que Margarita Aleksieva et Frédéric Palli, sont toujours sur le toit du bâtiment de l’aéroport, près de la nouvelle installation photovoltaïque, et regardent en direction du sud. Là-bas, loin à l’horizon, on aperçoit les montagnes enneigées de l’Oberland bernois. Et beaucoup plus près, Belpberg et la piste d’atterrissage de l’aéroport, vers laquelle un petit avion est en train de se diriger. Peut-être même un avion électrique?

Déclaration: Ce contenu a été créé par Partner lui-même dans le cadre du BKW avec Sustainable Switzerland.

Cet article est publié sous

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

François Maréchal et Jonas Schnidrig
Construction et logement

Une Suisse autonome et neutre en CO₂ serait possible en 2050

La transition énergétique a-t-elle la priorité sur la protection de la nature ?
Énergie

La transition énergétique a-t-elle la priorité sur la protection de la nature ?

Photo: Ed White/ Pixabay
Changement climatique

Voici à quoi devrait ressembler une Suisse décarbonée en 2050

Articles similaires

Photo
Énergie

La durabilité sur roues: 9 raisons pour lesquelles une voiture électrique est le meilleur choix

Le vent a-t-il tourné dans l’approvisionnement électrique?
Énergie

Le vent a-t-il tourné dans l’approvisionnement électrique?

E-mobilité ou hydrogène – à qui appartient l'avenir?
Mobilité

E-mobilité ou hydrogène – à qui appartient l'avenir?