Logo image
Des villes plus vertes ou des logements pour tous?
Habitats

Des villes plus vertes ou des logements pour tous?

Stress de la densité et sentiment d’entassement: trop de gens vivent dans un espace trop restreint. Et la moitié d'entre eux cherchent désespérément des logements à un prix abordable – qui plus est dans des villes où de moins en moins de personnes peuvent de toute façon se le permettre. Ces dernières années, la situation s'est encore aggravée, la hausse des loyers et la pénurie de logements étant devenues un véritable problème, en Suisse également. C'est pourquoi de nombreux éléments plaident en faveur d'une densification supplémentaire. Mais, parallèlement, face à la crise climatique, il devient de plus en plus urgent que nos villes respirent et ne soient pas étouffées par les gaz d'échappement des voitures et le béton. Les parcs, les oasis naturelles et les espaces verts doivent assurer une meilleure qualité de vie et une meilleure santé. Quelle serait votre décision? Voici les arguments.

0

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter
Logo image

Des villes plus vertes ou des logements pour tous?

Partager
Copier le lien LinkedIn
Écouter

4 Min.  •   • 

Indispensable pour l'environnement et la santé

Sans espaces verts, les villes s'asphyxient

Les espaces verts aident à protéger le climat. Ils agissent en effet comme des filtres naturels, absorbent les polluants et améliorent la qualité de l'air. De ce fait, ils atténuent également les effets négatifs de la pollution par les gaz d'échappement et fournissent un air propre et sain aux habitants. De plus, ils aident à lutter contre la chaleur. Les arbres ne fournissent pas seulement de l'ombre: ils assurent également une certaine fraîcheur grâce à l'évaporation.

Un baume pour le corps et l'esprit. Les parcs, les arbres et les prairies nous offrent de nombreuses possibilités de nous maintenir en forme. Ils contribuent à notre détente et nous aident à évacuer le stress lié à la circulation dans les grandes villes. Un espace naturel, aussi limité soit-il, permet de se déconnecter et de respirer à fond, ce qui favorise en outre la santé mentale et le bien-être général.

Les espaces verts sont synonymes de biodiversité. Nombre de plantes, insectes, oiseaux et autres animaux sauvages vivent dans les parcs urbains et les espaces verts. Pour favoriser la biodiversité et maintenir l'équilibre écologique, les villes ont besoin de refuges pour tous les êtres vivants.

Points de rencontre et hotspots culturels. Lieux de rencontre naturels, les espaces verts urbains offrent un lieu d'interaction sociale et renforcent le sentiment d'appartenance, car les gens peuvent se retrouver dans un environnement détendu. Les espaces verts facilitent la pratique d’activités physiques et offrent de la place pour des événements culturels. En bref: ils améliorent la qualité de vie dans de nombreux domaines.

Les villes explosent de toutes parts

Il faut davantage de logements à des prix abordables pour tous

Les parcs ne remplacent pas quatre murs. La pénurie de logements dans les villes suisses s'aggrave. Un effet d’éviction et des loyers surévalués en sont la conséquence. De toute façon, rares sont les personnes qui peuvent se permettre de devenir propriétaires d'une maison en ville. Au lieu de laisser les villes se verdir, il faut plus de logements, et pas seulement pour ceux qui gagnent bien leur vie. Ce serait également un antidote au mitage croissant: il vaut mieux protéger la nature dans les campagnes et construire plus de logements dans les villes!

Les villes prospèrent grâce à l'économie et à l'industrie. Les logements disponibles sont plus attractifs pour les entreprises et les professionnels – personne ne s'installe dans une ville où l'on ne peut pas vivre. Une économie florissante crée des emplois et stimule la croissance, d’où une augmentation du niveau de vie.

Les formes d’habitat alternatives ont besoin d'espace. De plus, elles favorisent l'inclusion. Le vieillissement de la population ne justifie pas à lui seul de nouvelles formes de logements: d'une manière générale, un mélange de différentes formes d’habitat (à des prix abordables) permet à des personnes issues de milieux socio-économiques différents de vivre ensemble. Et les nouveaux logements ne doivent pas aller à l’encontre de la biodiversité. L’ «Urban Gardening» et les toitures végétalisées montrent la voie.

La culture aussi requiert un «foyer». Les concerts dans les parcs, c'est bien – en été. Mais la promotion durable de la culture et des institutions stables, galeries d'art, théâtres et autres espaces créatifs ont également besoin d'un «chez soi». C’est ainsi que peut être promue une scène vivante, qui favorise plus encore la culture et enrichit l'expérience urbaine.

Cet article est publié sous

Publicité

Articles populaires

Articles recommandés pour vous

Les bandes fleuries en bordure des champs favorisent la biodiversité. Elles offrent un espace aux insectes et permettent de lutter naturellement contre les ravageurs.
Biodiversité

La protection des espèces sur la liste des priorités

Le tourisme est-il hors de contrôle?
Mobilité

Le tourisme est-il hors de contrôle?

Tortues de Floride
Changement climatique

Les espèces envahissantes coûtent plus de 423 milliards de dollars par an dans le monde

Articles similaires

«C’est juste une question de volonté politique»
Biodiversité

«C’est juste une question de volonté politique»

Sustainable Switzerland
Changement climatique

Les espèces animales migratrices fortement menacées

Les limites planétaires comme lignes directrices pour notre économie
Gouvernance

Les limites planétaires comme lignes directrices pour notre économie